Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'imagination en elle-même est une critique de la convention
  • L'imagination en elle-même est une critique de la convention
  • : Des jeux de rôles, un peu de création, des trucs à regarder ou écouter, des bouts de vie, et de vagues réflexions sur cette dernière
  • Contact
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 17:12

Maintenant il est temps de faire le tri dans tout le fatras vampirique pour définir les miens, leur physiologie, etc…

 

Immortels,

Résistants, oui, vu que leur corps est déjà mort, n’a plus vraiment d’organes vitaux

Assoiffés, bof, parce que je compte pas leur faciliter la tache, donc la chasse ne devrait pas être quelque chose de nécessairement quotidien. En tous cas pas assoiffés parce qu’ils ont le ventre vide, mais plutôt comme le drogué est apaisé quand il prend sa dose.

 

Allez hop, on essaye de donner corps à tout ça

 

Création d’un vampire (l’Etreinte)  :

 

Du point de vue de l’humain

-Un vampire nous vide de notre sang

-Il donne de son sang juste avant qu’on ne soit mort

-Notre corps meurt physiquement pendant quelques minutes d'atroces souffrances (arrêt du cœur, sphincters qui se relâchent, graisse qui font sous l'énergie de la transformation) et sombre dans l'inconscience.

-S'en suit la période de métamorphose : ongles et cheveux poussent encore, les organes désormais inutiles (sauf le cœur) s’atrophient ce qui affine la silhouette, la graisse qui fond sous l'énergie de la transformation, le tout donnant un aspect plus androgyne et gracieux

-Les pouvoirs se manifestent : un systématique (la Vigueur qui représente la supériorité physique des vampires sur les humains), un héréditaire (un pouvoir de la branche la mieux maîtrisée par le créateur) et un aléatoire (représentant les diverses manifestations que le Sang peut engendrer)

            Système : Gagne un point de Puissance de Sang et se retrouve avec autant de PVs que le vampire a bien voulu en donner.

 

Du point de vue du vampire

-Se faire péter la ruche (à moins que la victime soit déjà blessée, amoindrie).

            Système : amener la cible à 0 PV

-Donner de son sang. Mais là, ça n’est pas seulement comme un don de sang à la croix rouge, c’est donner de sa propre puissance, donner une partie de soi. Autrement dit l’étreinte ne peut être donnée à la légère, et avoir mal choisi un compagnon peut s’avérer une damnation bien pire que la solitude qui a surement précédé à cette envie d’enfanter. Enfanter peut-être un atout, mais est un choix à faire judicieusement car il en résulte une réelle perte de pouvoirs. De plus, cela justifiera les familles de vampires où un vampire en a créé un ou deux autres, qui eux-mêmes on fait de même, etc… plutôt qu’un vampire en ayant créé 6 ou 8.

            Système : perdre au moins 1 PV et un point de Puissance de Sang.

 

Quelle immortalité ?

 

Celle du corps avant tout

 

Son corps est désormais figé sous la forme qu’il avait lorsqu’il fut étreint Il ne vieillit plus, ses cheveux ne poussent plus, il n’aura pas plus de rides, etc….


Seul le sang peut maintenir cette forme en l’état, et d’ailleurs c’est ce qu’il fait sans qu’on lui demande son avis : tant que le vampire a du sang dans son corps, celui-ci régénère les tissus du mieux qu’il peut pour revenir à sa forme originelle au moment de l’Etreinte.  

 

Il est froid, sauf s'il vient de se nourrir, et il est tout pâlot (là encore il prend quelques couleurs après avoir bu).

Son coeur ne bat plus, il ne fait pas de buer (et encore faut-il qu'il pense à faire semblant de respirer).

Eventuellement on peut brûler 1 pv pour avoir l'air artificiellement humain pour une scène (température, couleur, coeur qui bat).

On ne peut plus manger ou boire normalement (tout est revomis presqu'immédiatement)

 

Système : Donc il n’y a pas à gérer une jauge de santé d’un côté et une « réserve » de sang d’un autre, dans laquelle on ne tape qu’à l’envie où quand il est stratégiquement intelligent de se régénérer. La jauge de PVs représente les deux, quand on en a plus, le corps est à la fois en piteux état et exsangue (donc incapable de se régénérer). Mais la jauge peut avoir un contenu plus vaste que celui d’un humain : plus le vampire est puissant, plus il peut concentrer la puissance de son sang. La jauge de PVs sera donc égale à la même que celle qu’on avait en tant qu’humain augmentée de la puissance de sang (donc 6pv à la création au lieu de 5, et là j’en entends déjà qui se plaignent)

 

Mais alors je peux crever facilement ?

 

Pas tant que ça. Le vampire est une sorte de baudruche de sang  concentré. Un coup de poing ou de baton, ça le laisse de marbre, et une balle, ça le chatouille en le traversant (bon ça brûle un peu avec la friction y a que ça de gênant). Autrement dit, la plupart des armes conventionnelles ne lui font pas grand-chose (-4 colonnes de dégâts, minimum [a] ).

En plus de ça, on l’a déjà vu, il est mort et ne respire plus, donc n’est jamais essoufflé, en train de suer après un sprint, et n’a jamais le souffle coupé par un coup violent.

 

Il reste quoi pour lui faire du mal :

-les armes blanches, parce que ça fait des vilains trous par lequel le sang fuit. Ca inclut les armes de lancer, qui ont tendance à se ficher dans le vampire au lieu de le traverser comme une bastos, du shuriken au tomawak indien, en passant par la flèche (les indiens sont donc doublement avantagés). A noter qu’en combat avec quelqu’un de force égale, le pouvoir de Vigueur fait vite la différence (pour la modique somme d’1pv) contre quelqu’un qui n’en bénéficie pas.

-le feu (qui a l’avantage supplémentaire d’effrayer le vamp et de lui faire perdre des PCs).

-le soleil. Le vampire au soleil, c’est un peu comme une saucisse au micro ondes, ça fume, la peau pète, et ça finit par exploser et en foutre partout, à raison d’1pv par minute d’exposition.

 

Pour ces deux derniers cas, on empruntera surement la notion d’aggravés de Vampire la Mascarade : on ne peut régénérer un point de vie de brûlure qu’à raison d’un par nuit, histoire de laisser un peu le perso tout noiraud dans son coin et que ça lui serve de leçon. Après ça ne change rien au coût de régénération : 1 pv pris sur un humain rendra un pv de brûlure (on est pas des vaches). 

 

Et le pieu ?

 

Ah le pieu c'est spécial. Laissons au coeur un rôle symbolique et mystique dans la diffusion du sang  dans le corps du vampire.

 

Ainsi donc le pieu en bois (une flèche ça marche aussi) qui transperce le coeur (-4 si la cible bouge) et passe les côtes (2pv de dégâts minimum) coupe cette circulation : le vampire se retrouve complètement paralysé, bien que conscient de son environnement. De lui même il ne peut plus rien faire, seuls certains pouvoirs mentaux (du genre des auras ou des perceptions) restent utilisables. En théorie à ce stade là, il est mal barré. Au mieux si on l'enterre, ou qu'on l'emmure, y a bien un jour où le bois va pourrir et le libérer, mais il sera resté conscient pendant tout ce temps, et les points d'équilibre risquent d'en avoir pris un sérieux coup.


Concrètement, je meurs quand ?

 

Quand le vampire tombe en dessous de 0 Pvs, (en théorie il se laisse pas faire aisément, la Bête ayant un fort instinct de survie) il tombe en torpeur, une sorte de coma vampirique, il ne bouge plus, n'est plus conscient de rien, et  ressemble certainement à une momie exsangue. Le corps a subit trop de dégats et n'a plus de sang pour se régénérer.

 

A ce stade, 3 moyens pour en finir définitivement :

-la décapitation

-le feu

-le soleil

-se faire pomper tout son sang par un autre vampire

 

Le cas échéant, il finira un jour ou l'autre par revenir.

 

Bon je fais quoi le jour si je supporte pas le soleil ?

 

Et bin tu dors ! A l'approche de l'aube l'horloge interne commence à marquer le moment du dodo, le vampire se sent engourdi, affaibli. On va au moins devoir faire une sieste de 4 heures, après on peut se lever éventuellement , mais ça usera 1pv pour faire fonctionner ce corps sclérosé pendant le jour. Et mieux vaut être loin sous terre ou ne pas avoir de fenêtres.

 

On peut tricher un peu avec l'heure où on doit aller se coucher, il suffit d'avoir bu du sang saturé d'excitants (amphés, guronzan, redbull)  mais il faudra quand même payer 1 pv pour rester actif.

 

Et puis avec l'age, les vampires aiment bien faire leur sieste, c'est appaisant, y a pas des trucs qui bougent partout autour, y a rien qui surprend, rien qui stimule.... 


Je dors dans un cerceuil ?

 

Non, mais ça reste un lit très commode : c'est stylé, transportable, confortable et parfaitement opaque.

On peut dormir n'importe où, le seul impératif sensé est de se protéger des rayons du soleil.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalysto - dans Jeux de rôles
commenter cet article

commentaires