Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'imagination en elle-même est une critique de la convention
  • L'imagination en elle-même est une critique de la convention
  • : Des jeux de rôles, un peu de création, des trucs à regarder ou écouter, des bouts de vie, et de vagues réflexions sur cette dernière
  • Contact
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 21:48

Pas évident de trancher entre les divers textes, savoir s'ils s'agit plutot de goules, fantomes, vampires et surtout qui est quoi entre les différentes races.

Je vous propose donc la manière dont j'ai tranché les choses pour les non morts hindous, d'une manière qui offre une alternative aux Asuras, puisque certains ne sont pas contre le Dharma, ils sont juste à l'écart de la roue karmique pour des raisons involontaires ou indépendantes de leur volonté.

A chaque fois il s'agit d'individus qui n'ont pas été/pas eu droit à des funérailles par crémation. Il "suffit" donc de chopper le mort vivant et de l'incinérer correctement.

Pisacha

Sorte de goule, bestial, hideux et assoiffé de sang. Il déterre les corps et mange les cadavres, et c'est une existence malévolente qui semble précéder son état (mauvais toutes sa vie, mariage suite à un viol). Là, clairement, ça doit porter la [i]marque des asuras[/i] puisque c'est une somme de choix qui vont à l'encontre du Dharma qui ont mené son corps à être réanimé ainsi.

Churel


Issus  de femmes mortes dans des circonstances bien particulières :
-en étant enceinte
-en accouchant
-en ayant ses menstrues un jour saint
-en étant Sudras (un peu excessif ça, allez hop, on le retire)

Vu que sa réanimation est généralement du fait de jeunes hommes, elle leur en veut, et va s'en prendre à eux : morte dans le sang, c'est ce qu'elle recherche dans la non vie (en commençant par l'amoureux/mari). Elle peut se métamorphoser (très belle femme, ou vieille sorcière hideuse aux seins qui pendent) et vampiriser.

Butha

Mort par exécution en tant que criminel, accident, suicide (en fait, c'est un "mort prématuré", qui n'aurait pas du finir sa vie ainsi), ou mort sans s'être marié ou avoir d'héritiers. Dans certaines régions d'Inde, ces gens étaient enterrés et non brûlés, et n'avaient donc pas les bons rites funéraires effectués.

Une fois réanimé, le corps est peu altéré (peau pale, griffes), du coup il peut vaquer aisément à ses occupations, tendant à satisfaire les désirs qu'il avait en tant qu'humain. Il se nourrit généralement des boyaux et des excréments de cadavres. Il lui arrive parfois d'attaquer les humains, mais il se concentre alors sur sa famille ou ses ex voisins. 

Le bhuta est du coup le moins mauvais, celui qui offre les plus intéressantes interactions je pense, puisqu'il peut presque vivre normalement, il aura juste une apparence et des compulsions étranges.

Vetala


C'est un mauvais esprit qui hante les cimetières et peut prendre possession des corps des morts (le sens de leurs pieds et de leurs mains seraient alors inversés, le corps ne se décompose plus, et il se pend à l'envers aux branches des arbres).

Ils ne sont pas passés par le Samsara et la réincarnation, leurs enfants n'ayant pas effectué les rites funéraires en leur mémoire.

Son mécontentement l'incite à rendre les gens fous, tuer des enfants, provoquer des accouchements prématurés, etc... 

Là ça risque de clasher avec l'univers de Devastra : hors du cycle de réincarnation karmique, ils ont des connaissances du passé et du futurs (ce qui explique pourquoi des sorciers essayent de les capturer plutot que de les envoyer se faire réincarner)

Mythe : un vetala vivait dans un arbre dans un crematorium. Pour le capturer il fallait arriver à garder le silence. Du coup il racontait des histoires captivantes qui suscitaient toujours des questions, et donc la rupture du silence :P

[Un peu hors cadre car tenant plus du Boudhisme que de l'hindouisme mais riche en possibilité

Vetalas créés
: équivalent du zombi haïtien. Créés à la base comme partenaires sexuels féminins pour des pratiques sexuelles tantriques (pour lesquelles il n'était pas aisé de trouver des partenaires ou parce que les moines devaient être abstinents avec les femmes), ces pratiques permettaient à l'homme, mais aussi à la Vetali de s'élever (et donc de quitter le mauvais sentier, du coup on pouvait avoir une vetali "gentille" ) ]

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalysto - dans Jeux de rôles
commenter cet article

commentaires