Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'imagination en elle-même est une critique de la convention
  • L'imagination en elle-même est une critique de la convention
  • : Des jeux de rôles, un peu de création, des trucs à regarder ou écouter, des bouts de vie, et de vagues réflexions sur cette dernière
  • Contact
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 12:13

 

 

Il était une fois Abel et Cain.... Non je rigole... Il n'y a pas "un" mythe fondateur, il y a des Fondateurs, des Géniteurs, ceux qui ont lu le lexique l'ont déjà compris.

 

Un peu comme dans l'univers Ravenloft, les Fondateurs sont des humains qui se sont damnés de par leurs propres actes violents, cruels, immoraux, etc.... dépassant la simple notion physique en y adjoignant une composante spirituelle. Un simple serial killer ne deviendra pas un fondateur, un dirigeant de secte qui fait se suicider ses membres en son nom aurait déjà plus de chances.

 

Or donc il existe de multiples Lignées de vampyres qui ont donc autant d'origines différentes (même si on retrouvera des similarités, genre les sacrifices rituels, les bains de sang, le cannibalisme, la croyance en sa propre divinité ou l'attaque de dieux existants).

 

Les vampyres tels qu'ils sont crées basiquement dans Bloodstream ne sont pas sensés appartenir à une Lignée, plus exactement ils en descendent obligatoirement, mais leur sang est dilué, ils n'ont pas été élevés dans les traditions. Bref ils sont l'équivalent des Caitiffs de Vampire la Mascarade, et sont assimilés à de la racaille par les membres de lignées prestigieuses.

 

Prestigieuse devient d'ailleurs un grand mot, car ils sont plutôt rares et affaiblis par des siècles de guerres intestines entamées au moyen-âge : trop de lignées voisines sur le vieux continent, la multiplication des vampires, leur manque de discrétion à cette époque où ils pouvaient être les vrais seigneurs de la nuit, la christianisation massive, l'inquisition, la chasse, la perte des siens, le besoin de puissance de sang pour survivre. Tout ça entraina des guerres de sang, sous la direction de géniteurs guerriers comme Dracula, et l'expansion vers les Amériques fut une aubaine pour beaucoup, mais coupa aussi les ponts avec les géniteurs, peut enclin à quitter leurs terres natales. 

 

Ceci nous permet d'avoir des vampires "modernes" sans attaches de stéréotypes qu'un choix obligatoire de clan/lignée entrainerait (parce que mine de rien, chacun est bien ancré dans un rôle/stéréotype) 

 

Maintenant rien ne vous empêche d'avoir exclusivement des vampires issus des lignées ou de multiplier les lignées à foison (avec tout ce qui s'est fait pour vampire mascarade ou requiem, y a le choix)

 

Dans tous les cas on peut se faire adopter par une lignée, mais ça inclut

-satisfaire aux exigences de recrutement

-un lien de sang avec un membre de la dite lignée (pour l'aspect rituel du don de sang, l'augmentation de Puissance de Sang qui en résulte donne accès à la branche de pouvoir héréditaire)

-qu'on sera quoi qu'il advienne un membre de seconde zone de la lignée, même si on est mieux considéré que la racaille. Par contre en cas de trahison, le chatiment serait exemplaire pour l'adopté, et pire encore pour celui qui aurait recruté une brebis galeuse 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kalysto - dans Jeux de rôles
commenter cet article

commentaires